•  
  •   English / Français  
  •  

9 façons d’améliorer le matériel d’appoint de votre demande de subvention au CAM

Par Martine Friesen

Outre votre proposition de projet, le matériel d’appoint constitue le volet le plus important de votre demande de subvention. Il s’agit de la documentation que vous joignez à votre demande afin d’indiquer le type d’œuvre que vous créez. Ce peut être un échantillon de vos écrits ou des images et vidéos de votre production artistique, des enregistrements audio, des catalogues, livres et articles.

Il est important de choisir le bon matériel d’appoint pour votre projet particulier. Il sera, en effet, partagé avec des pairs évaluateurs et aura une incidence considérable sur le succès de votre demande. Voici quelques trucs pour vous aider.

1. Lisez les lignes directrices générales – Lisez les lignes directrices générales afin d’établir ce que le CAM accepte comme matériel d’appoint. Chaque programme peut exiger un type de matériel d’appoint distinct. Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec le consultant de programmes responsable.

2. Ne soumettez pas l’original d’un projet ni le seul exemplaire en votre possession.

3. Respectez la quantité maximum autorisée – qu’il s’agisse de pages, de livres, de nombre d’images ou de minutes d’un document audio et visuel.

Tout ce qui est soumis dépassant le maximum autorisé ne sera pas distribué aux évaluateurs; c.-à-d. nous éditerons votre vidéo de 11 minutes 34 secondes à 10 minutes exactement, nous choisirons les premières dix images parmi les 35 soumises et nous couperons un document audio à mi-chemin d’une phrase s’il le faut. Choisissez les exemples qui représentent le mieux votre œuvre.

4. Respectez les formats spécifiés – Si vous nous faites parvenir des documents dans d’autres formats, il nous sera impossible de garantir qu’ils traduisent exactement votre vision. Si vous soumettez un lien Vimeo, assurez-vous que votre vidéo puisse être téléchargée et protégée par un mot de passe.

5. Choisissez des échantillons pertinents à votre proposition – Si vous travaillez dans un nouveau médium ou genre, choisissez les échantillons les plus éloquents de votre travail qui sont de la qualité artistique la plus élevée qui soit.

6. Soumettez uniquement des échantillons de grande qualité – Le matériel d’appoint de piètre qualité pourrait nuire à vos chances de succès. Revoyez et testez votre matériel d’appoint avant de le soumettre pour vous assurer que vos échantillons ne comportent aucun problème technique ou dommages.

7. Assurez-vous d’obtenir l’autorisation de tout autre artiste participant à la création de l’œuvre – Vous devez aussi citer les artistes dans le cadre de projets de collaboration, de même que ceux qui figurent ou que l’on entend sur les échantillons fournis.

8. Fournissez des exemples de travaux créés dans le cadre de projets similaires – Les éducateurs en art et les artistes soumettant une demande pour enseigner ou travailler au sein d’une collectivité doivent fournir des exemples de travaux créés dans le cadre de projets similaires comme, p. ex., dans le cadre d’ateliers qu’ils pourraient avoir dirigés ou des plans de cours.

9. Expliquez la pertinence des échantillons que vous avez soumis pour votre projet ou votre activité.

Pour votre production artistique, il est extrêmement important de documenter votre travail de manière professionnelle. Dans la plupart des cas, c’est une dépense remboursable du budget de votre projet. Comme toujours, si vous avez des questions, communiquez avec le consultant de programmes approprié.

Autres articles intéressants : Créer un bien meilleur budget

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail