•  
  •   English / Français  
  •  

Découvrez le travail de Carolyn Mount au Parc national du Mont-Riding

La Résidence pour artistes au Mont-Riding offre à des artistes professionnels la chance de pouvoir trouver l’inspiration et d’élaborer leurs oeuvres dans le cadre naturel du parc. En retour, ces artistes invitent les visiteurs à interagir avec eux : une chance unique de découvrir le parc avec des yeux d’artistes!


Nous allons tous mourir. Pourtant, notre société ne sait plus comment traiter la mort, le chagrin et le deuil. Fascinée par les récits et les histoires qui rattachent un individu à l’autre, Carolyn Mount révèle l’interconnexion qui façonne notre monde. Utilisant une variété d’outils et de supports, dont le dessin, la gravure, la céramique, les textiles et les moyens d’expression relationnels, Carolyn confère une forme concrète à nos expériences sociales ou personnelles. Les explorations délicates et sensibles de l’artiste donnent la parole à notre connaissance intérieure grâce à des moments de profond respect. Ne craignant pas de mettre au jour ni d’aborder de front les questions d’obligation sociale, de spiritualité ou de relations familiales, Carolyn invite respectueusement, mais de manière très critique, l’auditoire à ne faire qu’un en se liant les uns aux autres d’une manière plus profonde et plus riche.

Urns for Healing est une collection de récipients qui donnent forme au mystère du corps qui, à un moment, détient la vie et le moment suivant, devient soudainement un récipient vide.

« Urns for Healing s’est d’abord présenté comme un processus de deuil à la suite de la perte de ma mère et visait alors à représenter la façon dont le corps gérait le deuil. Tout ça a évolué pour devenir une collection de récipients qui concrétisent et explorent le mystère de la présence et de l’absence de vie », raconte Carolyn.

Chaque forme comporte une armature métallique ou un squelette en fil de cuivre soudé. Les formes sont ensuite enveloppées ou recouvertes de tissu recyclé ou de matières douces cousus à la main. Bien que ces formes soient vides, elles cherchent invariablement à répondre à une question, à savoir ce qu’elles peuvent contenir ou ont déjà contenu.

« Comme nous sommes nous-mêmes des squelettes et des structures enveloppés dans cette peau douce et fragile, nos corps changent constamment, évoluent et répondent à la nature et aux cycles que la vie nous impose », déclare Carolyn. « De la même manière, l’aspect que prennent ces formes représente une réponse à la nature évolutive de la vie, de la mort et du deuil. »

Une nouvelle carrière dans les soins palliatifs lui a valu l’honneur de travailler avec des personnes mourantes ou sur le point de mourir, de les soutenir, ou d’interagir avec des personnes qui ont perdu des proches.

« Le mystère de la vie et de la mort m’entoure et je travaille à saisir et à représenter l’équilibre entre la fragilité de la vie et la mort, qui nous attend tous. »

Carolyn Mount a obtenu sa maîtrise en arts visuels à l’Université du Manitoba. Elle a présenté son travail dans le cadre d’expositions individuelles partout au Canada, dont récemment à la Society of Northern Alberta Print-Artists (SNAP), au Martha Street Studio et au Centre de diffusion Presse Papier, et a pris part à de nombreuses expositions collectives à l’échelle internationale. Ses œuvres sont détenues dans des collections publiques et privées importantes en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde.

Vous avez l’intention de faire un tour à Mont Riding ?

Venez rencontrer Carolyn le samedi 10 juin à 14 h, au Clear Lake Bowling Greens.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail