•  
  •   English / Français  
  •  

Diana Thorneycroft – Prix de distinction en arts du Manitoba 2016

Diana Thorneycroft est la lauréate du Prix de distinction en arts du Manitoba en 2016. Accompagné d’une subvention de 30 000 $ à l’artiste, le Prix est accordé par le Conseil des arts du Manitoba à un artiste manitobain pour son niveau d’excellence artistique supérieur et ses réalisations à long terme.

Diana Thorneycroft

Diana Thorneycroft

« Toutes nos félicitations à Diana pour cette reconnaissance bien méritée. C’est un accomplissement remarquable d’être reconnue par ses pairs et de recevoir cet honneur. L’octroi du Prix souligne le caractère innovateur de son travail qui provoque la réflexion et approfondit notre compréhension du monde qui nous entoure. »

Aimée Craft, présidente du Conseil des arts du Manitoba

Connue pour sa pratique artistique qui se situe à la lisière de l’acceptation publique, Diana Thorneycroft a examiné des sujets qui ont souvent mis son auditoire au défi. Elle est arrivée sur la scène artistique nationale au début des années 1990 en proposant des autoportraits photographiques lourds de sens, en noir et blanc, qui exploraient les questions de l’identité sexuelle et du corps souffrant. En 1999, son installation provocante Monstrance, qui utilisait des cadavres de lapins, a suscité des conversations intenses sur le financement gouvernemental des arts. Entre 2005 et 2015, elle a développé un intérêt pour l’identité canadienne en achevant quatre séries d’œuvres différentes qui ont examiné et renversé les notions de « canadianité ».

Early Snow with Bob and Doug, C print, 2005The Battle of Queenston Heights (War of 1812), C print, 2013
Early Snow with Bob and Doug, épreuve couleur, 2005
The Battle of Queenston Heights (War of 1812), épreuve couleur, 2013

 « Pour de nombreux artistes manitobains, Diana est un mentor. Elle s’investit continuellement dans la réussite des autres. À titre d’enseignante et de conseillère, elle a promu les valeurs qui reflètent les siennes : professionnalisme, excellence artistique et prise de risques. Le milieu artistique profite de nombreuses façons de son soutien, de son esprit d’initiative, de son bénévolat et de son engagement. Son prix reconnaît non seulement ses réalisations artistiques, mais il représente aussi l’appréciation de toute une collectivité d’artistes et d’amateurs d’art pour tout ce qu’elle accomplit ».

Yvette Cenerini, auteur de proposition de candidature et présidente du comité des prix de Mentoring Artists for Women Artists

L’œuvre la plus récente de Thorneycroft  est une installation nommé Herd. Un élément important est la présentation de 150 chevaux-jouets en plastique, dont la moitié a été modifiée, qui grimpent sur une rampe de 40 pieds de longueur. Les chevaux transformés transgressent les  limites de la beauté, de la vulnérabilité et du grotesque. Herd a été inaugurée à la Tom Thomson Art Gallery d’Owen Sound le 3 avril 2016 et l’installation sera aussi exposée à plusieurs autres endroits au Canada.

« La réception de ce prix est une validation des risques que j’ai pris comme artiste. Bien que cela m’ait causé parfois des problèmes, je me suis toujours efforcée de créer des œuvres axées sur l’authenticité et l’honnêteté. À titre de féministe et d’enseignante, j’espère être un modèle de rôle pour les jeunes artistes qui cherchent à faire entendre sans censure leur propre voix. Je suis très reconnaissante que MAWA ait proposé ma candidature et que mes pairs me choisissent pour cet honneur. Comme toujours, je me sens privilégiée de vivre dans une collectivité si dynamique et solidaire. »

Diana Thorneycroft, lauréate du Prix de distinction en arts du Manitoba 2016

L’artiste a reçu plusieurs prix, dont une subvention de longue durée aux artistes des arts visuels du Conseil des arts du Canada, plusieurs subventions majeures pour les arts du Conseil des arts du Manitoba et un Fleck Fellowship du Banff Centre. Elle a exposé diverses séries d’œuvres à plusieurs endroits au Canada, aux États-Unis et en Europe, ainsi qu’à Moscou, Tokyo et Sydney. Elle a été aussi chargée de cours à temps partiel à l’école d’art de l’Université du Manitoba pendant 25 ans. Depuis 2010, elle se concentre à temps plein sur sa pratique en atelier et elle est représentée par des galeries à Paris, Los Angeles, Detroit, Calgary, Winnipeg, London (Ontario) et Montréal.

Diana Thorneycroft vit à Winnipeg avec son conjoint Michael Boss, qui est également un artiste.

On peut consulter le site www.dianathorneycroft.com pour obtenir plus d’information sur l’artiste et son travail.

Les lauréats antérieurs du Prix de distinction en arts du Manitoba comprennent les personnes suivantes : Robert Archambeau (2014), J. Roger Léveillé (2012), William Eakin (2009), Roland Mahé (2008), Robert Turner (2007), Aganetha Dyck (2006), Guy Maddin (2005), Grant Guy (2004), Robert Kroetsch (2003) et Leslee Silverman (2002).

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail