•  
  •   English / Français  
  •  

Guy Maddin
Prix de distinction en arts du Manitoba 2005

Le cinéaste Guy Maddin est le quatrième récipiendaire du Prix de distinction en arts du Conseil des arts du Manitoba. Ce prix annuel de 30 000 $ reconnaît chez un artiste professionne du Manitoba un niveau supérieur d’excellence artistique et les réussites d’une carrière remarquable.

«Guy Maddin est un artiste de réputation internationale, a déclaré Mme Judith Flynn, présidente du Conseil, et nous avons le grand plaisir de lui rendre honneur ici, chez lui. Au cours des 20 dernières années, l’œuvre de Guy Maddin a joué un rôle de premier plan dans la croissance et le développement de notre industrie locale du cinéma. Il a trouvé en Winnipeg l’inspiration de ses écrits et productions, tout en écrivant pour le compte de divers magazines et en enseignant l’histoire du cinéma à l’université du Manitoba. Qui plus est, il a choisi de demeurer ici même après que son œuvre eut commencé à recevoir une reconnaissance nationale et internationale méritée».

Né et éduqué à Winnipeg, M. Maddin a créé depuis 1985 d’extraordinaires courts et longs métrages reconnus à l’international pour leur vision unique et sans complaisance. Il a entrepris sa carrière en film d’art auprès du Winnipeg Film Group avec la présentation de The Dead Father, ce qui l’a poussé à réaliser en 1988 le long métrage Tales from the Gimli Hospital. Depuis lors, il a réalisé une oeuvre substantielle comprenant plus de 20 courts métrages et sept longs métrages, dont Archangel, Careful, Twilight of the Ice Nymphs, Dracula – Pages From A Virgin’s Diary, Cowards Bend the Knee, The Saddest Music in the World et Keyhole – en cours de réalisation.

Ses réalisations ont suscité beaucoup d’admiration tant auprès du public que des critiques partout. Il a remporté un Emmy international pour le Meilleur spectacle des arts de la scène avec Dracula – Pages From A Virgin’s Diary; deux prix Gemini pour Meilleur spectacle canadien des arts de la scène et Meilleure réalisation avec Dracula – Pages From A Virgin’s Diary; et un prix U.S. National Society Film Critics pour le Meilleur film expérimental de 2001 avec The Heart of the World. En 1995 uk a reçu la médaille Telluride pour l’œuvre d’une vie lors du Festival du film de Telluride, devenant ainsi le plus jeune récipiendaire à se mériter cette distinction. Chaque fois qu’on célèbre Guy Maddin, les feux de la rampe rejoignent aussi sa ville natale.

«Il (Maddin) teinte ses rapports avec Winnipeg d’une certaine ambiguïté en lui donnant un air de lieu glacial et triste (il faisait – 40 C dans l’entrepôt où on a tourné Saddest), mais où il adore vivre et travailler» a ajouté Victor Enns, qui avait mis M. Maddin en nomination pour le Prix de distinction en arts au nom du Winnipeg Film Group.

«Dans Saddest Music et Cowards Bend the Knee on le voit embrassant ses origines et réaliser certains des plus grands films d’art canadiens, tout en faisant de toute l’histoire du cinéma son progéniteur. Il ne saurait y avoir de meilleur moment pour reconnaître ses réalisatioins artistiques qu’en 2005, quelque 20 ans après qu’il ait d’abord empoigné une caméra et après trois années très productives rehaussées d’une reconnaissance artistique internationale», a poursuivi M. Enns.

Guy Maddin a reçu sa première subvention du CAM en 1987 et la plus récente en 2003.

Le Conseil des arts du Manitoba a rendu hommage à Guy Maddin en mars 2006 lors d’une cérémonie pendant laquelle il a reçu le Prix de distinction de 30 000 $.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail